RML Liège

Un réseau multidisciplinaire local ... c'est quoi ?

Un Réseau Multidisciplinaire Local permet, dans le cadre des Trajets de Soins, de réunir autour du patient des professionnels de disciplines différentes qui offrent chacune leur spécificité dans le suivi d’une maladie chronique.

Le terme « réseau » indique que ces professionnels collaborent ensemble, non seulement entre eux, mais aussi en partenariat avec le patient afin de lui donner les moyens de gérer au mieux et de façon personnalisée sa pathologie chronique. Le RML aide à la constitution de ce réseau de soins et tente de favoriser l’interaction et la communication entre ces intervenants.

Le RML est également défini par son aspect local. Le réseau qu’il met en place est un réseau de proximité et est donc constitué des professionnels et institutions du territoire couvert par le RML.

Les RML ont été mis en place en 2009 sur base d’une convention entre un ou plusieurs Cercles de médecins généralistes, l’INAMI et les SISD (Service Intégré de Soins à Domicile) locaux, dans ce cas-ci le GLS.

Depuis le 1 janvier 2016, les RML sont subsidiés par les régions et plus par le fédéral et une convention tri annuel a été signé  pour l'année 2017-2018-2019.

Historique de la création des RML

En préface du lancement des trajets de soins, deux projets pilotes ont entre autres eu lieu à Alost et Louvain autour des soins diabétiques. Ces projets avaient démontré que les réseaux locaux multidisciplinaires pouvaient offrir un soutien important aux acteurs concernés.

Après la publication de l’Arrêté Royal du 21 janvier 2009 définissant les trajets de soins, la Commission nationale médico-mutualiste a donc lancé  un appel à projet pour la création de réseaux locaux multidisciplinaires. Le point d’ancrage du financement de ces projets devait être formé par les cercles de médecine générale.

Missions

Les missions générales telles que définies par la Région Wallonne sont les suivantes :

1. Missions relatives aux trajets de soins:

  • L'organisation d'un réseau multidisciplinaire local offrant un soutien à tous les acteurs (tant dispensateurs de soins que les structures) qui collaborent à l'exécution locale de l'arrêté royal du 21 janvier 2009 relatif aux trajets de soins
  • la récolte, la mise à jour et la diffusion de l’information relative à la dispense des soins pour les patients avec un contrat de soins et relative aux dispensateurs de soins et organisations qui collaborent au niveau local aux trajets de soins (e.a. dresser la carte de tous les partenaires, sans exclusion de partenaires ou structures qui entrent en ligne de compte pour l'exécution des trajets de soins)
  • le soutien et la facilitation des initiatives locales relatives à la fourniture d’informations aux dispensateurs et aux patients avec un trajet de soins (e.a. échange des «good practices» et des expériences entre dispensateurs, information sur les services proposés au niveau local)
  • le soutien et la facilitation de la communication, du partenariat et de la concertation locale entre les dispensateurs qui collaborent à un trajet de soins (e.a. enregistrement et prise en charge des situations à problèmes dans l’optique d’une qualité de soins optimale)

En aucun cas, le RML ne peut interférer dans la relation individuelle médecin-patient

2. Missions visant à encourager le développement d'une prise en charge intégrée centrée sur les besoins des malades chroniques:

  • chaque RML établit un plan d'action annuel qui démontre le développement d'une prise en charge intégrée centrée sur les besoins des malades chroniques  ( ce qui sous-entend de ne pas se centrer uniquement sur le diabète et l'insuffisance rénale).
  • en 2017, chaque RML effectue une analyse des demandes, des besoins et des ressources disponibles sur la zone d'action. Celle-ci permettra d'identifier les actions prioritaires à réaliser. Cette analyse s'établira en collaboration avec les acteurs existants (SISD, OWS, etc.)
  • le RML développe différentes composantes issues du "chronic care model" réalisé par le KCE

             - activités de prévention

             - empowerment du patient

             - case-management

             - concertation et coordination (y compris les échanges de bonnes pratiques)

             - le dossier patient intégré

             - le développement d'une culture de qualité

Le RML ne peut pas exercer les activités qui reviennent spécifiquement aux SISD (services intégrés de soins à domicile)

3. Evaluation

Le RML:

  • établit au moins une fois par an un rapport d'activités, selon un modèle défini par l'AVIQ
  • participe à la récolte d'informations sur le fonctionnement du réseau sur base d'indicateurs et selon une méthode qui permet d'évaluer le fonctionnement du réseau
  • procède à une auto-évaluation de ses actions, de l'atteinte des objectifs et résultats.
  • organise des initiatives de qualité dont le contenu et les paramètres d'évaluation sont définis par l'AVIQ.

L'AVIQ procède également à une évaluation qui permet d'évaluer la réalisation des objectifs et des résultats, afin que l'efficacité du RML puisse être déterminée.

Les RML en Belgique

Liste des réseaux reconnus : http://www.trajetdesoins.be/fr/Professionnels/network/pdf/pilotProjects.pdf

Haut de page